Trax LRS – Bêta 3, 4 et 5

970 674 Trax LRS

Pas moins de 3 nouvelles versions de Trax LRS ont été finalisées ces dernières semaines. Leurs apports sont essentiellement techniques. Vous ne trouverez donc pas de nouveau visuel dans cet article, mais un résumé vulgarisé des dernières évolutions techniques. Au menu : montée en version du Framework, optimisation des performances et sécurisation des échanges.

Montée en version du Framework

Trax LRS est bâti sur le Framework PHP Laravel, qui continue à gagner en popularité dans la communauté des développeurs. A en croire le classement de Github, Laravel surpasserait à présent Ruby on Rails, ExpressJS et Django, sans parler bien sûr de Synfony. Trax LRS suit les montées en version de Laravel – 2 fois par an – dont la dernière monture est la 5.6.

Coté front-end, Trax LRS utilise VueJS, lui aussi en tête des classements sur Github, ainsi que Bootstrap 4, fraichement publié par l’équipe de Twitter. On peut donc dire que Trax LRS est « à la page » coté technos.

Optimisation des performances

Il s’agit là d’un souci permanent. De nouveaux tests sont effectués à chaque évolution significative de l’application. Le LRS doit pouvoir ingérer des données à un rythme soutenu, mais aussi les restituer dans un délai acceptable.

Les derniers tests effectués consistent à insérer plus d’un million de Statements dans le LRS, puis à tester les performances en lecture et écriture. Après quelques optimisations, les résultats obtenus me semblent satisfaisants. La navigation et les recherches dans la base restent fluides, alors que de nouvelles pistes d’amélioration ont été identifiées pour aller encore plus loin dans la montée en charge.

Sécurisation des échanges

Une nouveauté de taille fait son apparition dans Trax LRS : le « Proxy LRS ». De quoi s’agit-il ? Tout simplement d’une couche de sécurisation située à l’entrée du LRS et chargée de faire la police !

C’est particulièrement utile lorsque des contenus chargés dans votre navigateur souhaitent discuter directement avec le LRS, via Javascript. Cette situation expose les échanges et peut donc poser des problèmes de sécurité. Pour y remédier, Trax LRS met désormais en oeuvre un principe d’accès par jetons préconisé par ADL : xAPI Launch.

La capture d’écran au début de cet article illustre plusieurs démos mises en oeuvre dans Trax LRS pour valider les principes de sécurisation des échanges.

Sébastien Fraysse

xAPI, Trax LRS, Learning Analytics, Moodle, Laravel

Tous les articles de : Sébastien Fraysse

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée